mardi 16 décembre 2014

Faites plaisir avec un cadeau utile ...

Vous prenez soin de vos proches toute l'année et vous désire leur faire plaisir avec quelque chose de spécial, de personnel, qui leur prouve que vous tenez à eux et que leur bien-être et leur santé vous tient à coeur ...
Pourquoi ne pas offrir une paire de chaussures ? Venez choisir le modèle qui conviendra dans l'un des 4 magasins de notre marque. Que ce soit à Toulouse, à Grenoble, à Nice ou à Lyon, vous recevrez un accueil attentif et personnalisé.
Plus que 10 jours !

jeudi 4 décembre 2014

Clarks à Lyon et à Grenoble : le confort et la mode

Vous avez tous porté des Clarks étant enfant : le botillon montant en nubuck marron. Souvenez-vous ...
Les magasins de Lyon et Grenoble ont depuis le mois de septembre en magasin, la nouvelle version des Clarks. Parce que la demande était forte pour trouver une chaussure à la fois féminine et confortable, nous avons opté pour la vénérable marque anglaise, qui grâce à son confort et à son esthétique, à son excellent rapport qualité, s'est hissé à la troisième place mondiale. La gamme est très vaste mais nous avons sélectionné une série de chaussures présentant des chaussants "confort plus" ou "soft air", le nec plus ultra chez Clarks ...
Bombay lights
 Mint jam gtx
                    

mercredi 3 décembre 2014

Fête des Lumières à LYON ...



J - 2 avant les festivités !
Il convient d'être bien chaussé avant d'entamer la visite ...

mardi 18 novembre 2014

Conseil de lecture
sur les bienfaits de la marche

S'il vous restait quelques doutes, voici un petit livre qui pourra finir de vous convaincre que marcher, cela fait du bien !

Sous la forme d'un petit guide, facile et agréable à lire, cet ouvrage aborde les différents aspects de la marche :
  • approche historique,
  • approche physiologique,
  • les différents types de marche,
  • les bienfaits physiques,
  • les bienfaits psychiques,
  • conseils pratiques.

Hormis des motifs de santé, il n'y a que de mauvaises raisons qui peuvent nous empêcher de marcher ! Marcher peut même avoir des vertus thérapeutiques.

Parmi les conseils prodigués, l'auteur aborde brièvement la question du choix des chaussures, éléments essentiels de l'équipement du marcheur. Quel que soit le terrain, en ville comme sur le chemins, il est primordial que les chaussures s'adaptent à vos pieds (et non l'inverse !).
Si vous souhaitez recevoir des conseils de spécialistes, n'hésitez pas à nous consulter. Nous serons à vos pieds, pour trouver les chaussures qui vous vont « comme un gant » !

Quelques courtes citations :

« Marcher fait partie de ces gestes à tel point intégrés et si quotidiens qu'ils sont inconscients. On n'y prête plus guère attention. On marche souvent comme on respire : sans s'en rendre compte.
Pourtant, l'action de marcher est la constituante même de ce qu'est l’être humain : un bipède. »

« Si l'on voulait définir simplement en quelques mots ce qu'est la marche en termes d'anatomie, il suffirait de dire que celle-ci n'est rien d'autre qu'une succession de chutes évitées de justesse. Comme si on tombait vers l'avant et qu'à chaque fois on se rattrapait avec l'autre jambe. La marche est une recherche constante du maintien de l’équilibre. Marcher droit n'est pas si simple... »

« En réapprenant à marcher, en multipliant les occasions de pratiquer la marche et de la conscientiser, nous gagnons sur le long terme des mois et des années de vie supplémentaires. Nous avons un trésor sous les pieds, il serait dommage de s'en priver. Cela paraît évident et acquis... et pourtant, l’être humain possède trop souvent l'art de passer à côté des solutions simples et naturelles. »

Télécharger un extrait


samedi 4 octobre 2014

L'Art de Marcher

Marcher, nous faisons tous ça depuis tout petit, oui mais sommes-nous conscients de notre manière de le faire, sommes-nous à l’aise quelles que soient les circonstances ?

Il existe un Art de Marcher. Daniel ZANIN est un expert en la matière. Depuis plus de 20 ans, il forme des gens de tous âges à la Marche Consciente, la Marche Afghane, les prépare et les accompagne dans les endroits les plus variés. Cette approche originale de la marche est à la fois un véritable Art de Marcher très concret, une méditation dans l'action et enfin une forme de Yoga de la marche pour faire aussi un pas vers soi. Ses bienfaits sont innombrables sur tous les plans de l'être.


Nous organisons actuellement sa venue sur Toulouse pour les 8 et 9 novembre 2014. Nous vous proposons ainsi 2 jours d’initiation à l’Art de Marcher, avec de nombreuses techniques adaptées aux différentes situations de la vie, que ce soit pour se déplacer tous les jours, randonner ou participer à des treks en altitude.

Voici un rapide descriptif de ces journées d’initiation, pour une découverte et une expérimentation de clés essentielles qui permettent d'apprendre :
-  à marcher en douceur sur la terre, avec moins d'efforts, de fatigue, sans douleurs et plus de plaisir, sur tout type de terrain (montée, descente, plat) ;
- à descendre en toute sécurité et sérénité grâce à l'enracinement dans le "hara" ;
-  à mieux respirer afin de s'oxygéner amplement et se régénérer ;
-  à apprivoiser les rythmes de la marche afghane et d'autres souffles pour une régénération importante ;
- à vivre la marche en Pleine Conscience.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter son site www.marche-consciente.com. Vous pouvez aussi lire un témoignage rédigé par un pratiquant régulier de la Marche Consciente avec Daniel Zanin : Paroles en marche.

Le prix de la journée est de 55 euros. Vous pouvez participer à 1 ou 2 journées (faire les 2 jours permet un meilleur apprentissage).

Pour confirmer ou signaler votre inscription, merci d'envoyer un simple email à l'adresse toulouse@lesensdelamarche.fr ou téléphoner au 05.34.33.86.79. Nous vous adresserons par la suite les informations pratiques, en particulier les horaires et lieux de rendez-vous.

Vous pouvez également faire connaître ce projet autour de vous. Si vous avez un compte Facebook, aidez-nous à faire connaitre notre page : cliquez sur "j'aime" et partagez !

vendredi 3 octobre 2014

Run in Lyon : c'est parti !


Cette année encore, la fameuse course Run in Lyon réunira ce dimanche quelques 25000 mordus de bitume qui vont en découdre avec les 3 parcours de 10 km qui permettront aux participants de découvrir ou re-découvrir d'autres aspects de leur bonne ville de Lyon. Les mangeurs de quenelles sont aussi des sportifs avertis ou occasionnels ! Au programme : de la sueur, quelques larmes et la satisfaction pour beaucoup d'aller au bout d'eux-mêmes ...

Bonne course aux participants et prenez garde à vos pieds, vos genoux et à vos articulations soumis à rude épreuve mais ça, on en reparlera dès lundi !












mardi 30 septembre 2014

Comment MBT a sauvé mes pieds

Aujourd'hui, je vais vous raconter une histoire qui m'est arrivée. Je n'ai pas pour habitude de vous parler de moi, mais une fois n'est pas coutume. Vous l'aurez remarqué, dans nos boutiques le Sens de la Marche, il est beaucoup question de marche : nous faisons tout pour vous encourager à marcher et à goûter aux multiples bienfaits que procure la marche et nous sommes à votre disposition pour vous conseiller afin de trouver les meilleures chaussures possibles pour cela.

Le début de ma rando, au départ de Cordes-sur-Ciel
sur fond de carte IGN, grâce à l'appli SityTrail
Je ne fais pas que parler de marche, je la pratique aussi beaucoup. Avant de pouvoir vous conseiller, j'expérimente  d'abord sur moi-même. Voici donc mon histoire ! La semaine dernière, je suis partie pour cinq jours de randonnée. C'était la première fois que je partais pour une telle durée. Sur le début de mon itinéraire, mon parcours comportait essentiellement de très beaux chemins, pour lesquels mes chaussures de randonnées Merrell étaient parfaitement adaptées. Elles sont maintenant bien faites faites à mes pieds et j'apprécie leur confort correctement ajusté, leur souplesse et leur légèreté. La météo était idéale pour marcher et les paysages étaient magnifiques, dans la douce lumière de ce splendide mois de septembre (en tout cas, cette semaine-là). Que du bonheur !

Mes soucis ont commencé plus tard, quand mon parcours a commencé à emprunter davantage de chemins bitumés. La règle est incontournable : quand on commence à s'approcher de zones urbaines, il devient plus difficile de trouver de vrais chemins, confortables pour les pieds. Marcher sur des terrains artificialisés expose nos pieds à plus de pression. Mais je n'avais pas tellement le choix, si je voulais rentrer chez moi.
En plus de cela, j'ai aussi commis une erreur : j'ai sous-estimé l'importance des chaussettes, en ne portant que de banales chaussettes ordinaires. Or, ces dernières n'ont pas la capacité d'évacuer correctement la transpiration. Tant que je ne marche que trois ou quatre heures par exemple, pas de souci. Mais, là, c'était une autre histoire. Avec une vingtaine de kilomètres par jour, au bout du quatrième jour, les pieds commencent à fatiguer. Et chaussettes qui restent humides + pression accentuée par le sol goudronné = ampoules aux pieds ! Aïe, aïe, aïe, même une petite ampoule peut vite devenir un gros problème.

Mes sandales MBT
auxquelles je dois d'avoir pu finir ma rando.
Mes pieds voulaient être à l'air libre, pour pouvoir respirer. Ils n'en pouvaient plus d'être soumis à des pressions accrues au niveau des talons à l'arrière et au niveau de la base des orteils à l'avant. Je me suis mise à rêver d'avoir à mes pieds mes vieilles sandales MBT. Je ne les porte plus tellement ces derniers temps, car j'en ai d'autres modèles, issus des collections récentes, beaucoup plus élégants pour la ville. Mais celles-ci, bien larges et robustes, convenaient parfaitement à la situation dans laquelle je me trouvais.
Je vous passe les détails sur les subterfuges employés pour récupérer mes vieilles sandales, pour aller à l'essentiel de mon histoire. Dès que j'ai pu chausser mes sandales, cela a été un vrai miracle ! J'ai pu retrouver instantanément une démarche normale, dans laquelle mes pieds pouvaient se poser sans être soumis à la torture. Cela a été une formidable sensation de liberté et de légèreté. D'abord, mes pieds n'étaient plus enfermés. Mais surtout, grâce à la semelle MBT et à sa forme originale, la pression qui s'exerçait sous mes pieds était beaucoup mieux repartie sous toute la plante, plutôt que concentrée sur quelques points, devenus sensibles. J'ai pu non seulement finir ma quatrième journée, mais marcher encore plus de 20 km le cinquième jour pour terminer mon parcours.

Il n'y a pas véritablement de miracle dans mon histoire : la technologie MBT est décidément faite pour nous permettre de marcher sur des sols plats et durs, en déroulant correctement et confortablement notre pied, du talon aux orteils. Moralité : il est essentiel de bien choisir les chaussures les mieux adaptées à l'usage que l'on veut en faire. Dans nos boutiques le Sens de la Marche, nous sommes là pour vous aider à trouver les chaussures qui conviennent à vos pieds et à vos envies de marche.

samedi 2 août 2014

Nous marcherions 16 ans de notre vie selon le JDF...

Bonne nouvelle : nous passerions environ 16 ans de notre vie à marcher selon le Journal des Femmes : c'est dire s'il convient de partir bien chaussé. Pour ça, vous pouvez nous faire confiance : nous saurons trouver chaussure à votre pied ! Que ce soient des sandales, des ballerines, des richelieus, des derbies, des baskets, des boots, des bottines, des bottes, des mocassins, des mules, des sabots, des souliers,... Il y a toujours un modèle qui vous conviendra et offrira à vos pieds tout le confort qu'ils méritent. Vous pourrez ainsi sans souci atteindre 5000 pas par jour, voire 10 000 pas !

La collection d'Automne-Hiver 2014/2015 arrive à la fin de l'été dans nos boutiques : poussez la porte !



Voir l'info sur le Journal des Femmes : Nous marchons environ 16 ans de notre vie.



mercredi 23 juillet 2014

Penser en marchant,
marcher pour mieux penser

Axel Kahn vient d'arriver à Menton, dans les Alpes Maritimes, où s'est achevée sa traversée de la France à pied, depuis la Pointe du Raz en Bretagne. 2000 km de chemins et de petites routes, et 72 jours pour aller, de l'Océan Atlantique à la Mer Méditerranée, à la rencontre de la France des campagnes.



Axel Kahn est un récidiviste : l'an dernier, il avait déjà traversé son pays, mais dans l'autre diagonale, des Ardennes au Pays Basque. De ce long périple du nord-est au sud-ouest, Axel Kahn avait tiré un livre : Pensées en chemin, ma France, des Ardennes au Pays basque.

Avant de devenir un grand marcheur, Axel Kahn est surtout connu en tant que docteur, chercheur, universitaire, penseur... S'il se lance dans ce projet de traverser la France à pied, ce n'est pas pour accomplir un quelconque exploit sportif. C'est en premier lieu pour partir à la rencontre de son pays, pour lequel il éprouve un profond attachement et qu'il souffre de voir souffrir.

Son livre est incontestablement un ouvrage érudit, riche d'innombrables références historiques. C'est aussi un témoignage souvent émouvant sur la réalité de la France rurale d'aujourd'hui, sur ses forces et ses faiblesses, sur ses indiscutables atouts malgré la crise économique.

Ce livre est également intéressant pour ceux qui seraient tenté par la randonnée longue distance : il raconte le quotidien d'un grand marcheur, qui porte son sac à dos d'étapes en étapes. Axel Kahn fait le compte-rendu de son long périple, comme d'autres grands marcheurs-écrivains avant lui. La particularité est que, contrairement au randonneur anonyme, il doit à sa célébrité d'être souvent reçu aux étapes par des comités d'accueil ou des journalistes...

A la lecture du livre, on comprend bien que la marche transforme le marcheur, que marcher l'aide à construire sa pensée et que le but du voyage est finalement davantage le chemin que la destination à proprement parler !


Photo prise par Axel Kahn à son arrivée au Pays Basque
lors de son parcours 2013

Pour en savoir plus :


lundi 30 juin 2014

Arcus : il était une fois,
au pied des Pyrénées...

L'histoire se passe à Pontacq, chef-lieu de canton du piémont pyrénéen situé au milieu du triangle Pau - Tarbes - Lourdes. C'est là qu'est implantée depuis 1872 une entreprise spécialisée depuis sa naissance dans le travail du cuir et qui est à l'origine d'une grande marque française : Arcus.

Au départ simple tannerie, l'entreprise s'est développée au fil du temps comme manufacture de chaussures. Elle a un temps développé un savoir-faire dans la fabrication de chaussures de ski, à une époque où ces dernières n'étaient pas encore en matière plastique. Elle est devenue célèbre pour sa gamme de chaussures de type "bateau", toujours une valeur sûre dans ses collections actuelles.

Aujourd'hui, elle reste un fleuron de l'industrie française de la chaussure, fière d'être dirigée depuis son origine par des membres de la même famille et de préserver en France un savoir-faire fruit d'une longue expérience.



Nous avons choisi Arcus dans notre boutique le Sens de la Marche de Toulouse car nous avons été séduits par plusieurs caractéristiques :
  • Le label « made in France », et même, pour nous Toulousains, "made in Sud-Ouest" ! Dans le contexte actuel de désindustrialisation accélérée que connait notre pays, rencontrer cette entreprise farouchement fidèle à ses origines a été un moment exceptionnel.
  • Des collections au design affirmé, sachant allier confort et élégance. Nous apprécions de pouvoir choisir nos modèles au sein d'un éventail large et varié et de bénéficier d'une qualité de service selon un mode d'organisation très professionnel, tout en restant à taille humaine.
  • Dernier point, mais pas le moindre, la certitude de proposer des chaussures de qualité, fabriquées à partir de produits 100 % naturel. Pour la tige, les cuirs employés sont de toute beauté et d'une souplesse incomparable : chaque peau est contrôlée minutieusement pour une qualité irréprochable. Pour la semelle, c'est un matériau aux propriétés uniques qui est utilisé le plus souvent : le lait d'hévéa.
Les semelles Lactae Hevea®, fabriquées artisanalement en France, sont issues directement du lait vierge d'hévéa. C'est un produit naturel aux qualités incomparables. En affinant ce lait durant 10 jours, l'évaporation de l'eau qu'il contient va créer une infinité de canaux. Grâce à cette micro-structure alvéolaire, les semelles Lactae Hevea® garantissent un confort de marche sans équivalent :
- une souplesse qui épouse naturellement la forme du pied,
- une répartition des appuis dynamique,
- un amortisseur des mini-chocs répétés de la marche.

S'il avait fallu un dernier argument pour emporter la décision en faveur d'Arcus, nous l'aurions obtenu rien qu'en écoutant nos pieds !  Il suffit d'enfiler une paire de chaussures Arcus et d'être à l'écoute de ses sensations : souplesse, légèreté, ainsi qu'une infinie douceur, comme une caresse ! Chouchoutez vos pieds, ils vous en seront profondément reconnaissants.


dimanche 15 juin 2014

10 000 pas par jour

« 10 000 pas par jours », c'est la formule qui résume une recommandation de l'OMS, l'Organisation Mondiale de la Santé, pour une vie en bonne santé. Toujours selon l'OMS, on considère aujourd’hui que la sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité au niveau mondial. L'OMS a donc inscrit la lutte contre la sédentarité parmi ses priorités et a publié un rapport : Recommandations mondiales sur l'activité physique pour la santé.

Dans ce rapport de 60 pages, il est préconisé, pour les adultes de 18 à 64 ans, de pratiquer une activité physique d'intensité moyenne pendant une durée moyenne hebdomadaire de 300 minutes (ou 150 minutes par semaine d’activité d’intensité soutenue, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et soutenue).

De nombreux organismes (pas seulement en France) ont repris à leur compte ce slogan et organisé des campagnes de sensibilisation pour encourager chacun d'entre nous à bouger davantage. En voici une  petite sélection francophone :
et un petit dernier pour la route (in english) : The 10,000 steps challenge !

Bon, mais 10 000 pas, cela représente quoi, au juste ? A la louche, 10 000 pas, c'est 8 à 9 km à pied, soit entre 80 et 110 minutes de marche, tout dépend de la longueur des pas et de la vitesse de marche. Toujours à la louche, pour avoir un ordre de grandeur, cela représente environ 1 heure et demie de marche quotidienne. Cela parait beaucoup et, en effet, c'est beaucoup, dans nos vies souvent sédentaires. Mais attention, dans ce nombre, tous les pas comptent, y compris ceux pour aller du canapé au lit !

Comment faire pour augmenter son nombre de pas quotidiens ? 
Et bien, commencer par laisser sa voiture au garage plus souvent. La sédentarité ne pose problème que depuis la généralisation des moyens de transport motorisé.
Si les distances sont plus longues, se garer un peu plus loin de sa destination et finir le trajet à pied, ou bien quitter le bus ou le métro une ou deux stations plus tôt.
Préférer évidemment l'escalier à l'ascenseur.
Préférer une promenade digestive à une sieste dans le canapé.
Téléphoner en faisant les 100 pas (c'est très facile depuis que les téléphones n'ont plus de fil).
Si possible, faire des pauses pendant sa journée et en profiter pour aller faire le tour du quartier (en plus, cela aide à réfléchir !)
Ne pas téléphoner à son voisin, mais aller le voir (en plus, c'est tellement plus convivial !)
Faire preuve d'imagination pour multiplier les occasions de marcher !

Evidemment, le nombre de 10 000 pas est une moyenne. Il est toujours possible de compenser une vie trop sédentaire en semaine en bougeant plus pendant le week-end. Et on peut remplacer la marche par d'autres activités : natation, vélo, gymnastique douce... Des études estiment qu'une personne moyennement active accomplit déjà entre 5 et 7 000 pas par jour. L'effort n'est donc pas insurmontable pour atteindre l'objectif des 10 000.

Mais des personnes "gravement sédentaires", de celles qui passent de longues heures de leur journée assises par exemple devant un écran d'ordinateur, peineront à atteindre les 2 ou 3 000 pas dans une journée. Et là, attention de ne pas chercher à compenser un excès de sédentarité par un excès d'activité physique à haute intensité ! Ne pas brutaliser son corps, sous peine d'en payer les pots cassés.

Comment faire pour savoir combien de pas on fait dans la journée ?
Et bien, il suffit de les compter ! Pour cela, il existe un petit accessoire très commode : un podomètre. Il suffit de l'avoir dans sa poche ou accroché à sa ceinture et c'est lui qui compte. A partir du nombre de pas, il peut estimer la distance parcourue et les calories dépensées. Il en existe à tous les prix, du plus simple au plus sophistiqué. Le premier prix est à 9,95 € pour la grande enseigne bleue et blanche d'articles de sport.

Certains modèles font bien plus que simplement compter les pas. Ils peuvent devenir de véritables "compagnons santé" : objets connectés, ils sont capables de transmettre à un smartphone différentes mesures : nombre de pas, rythme cardiaque, poids, tension artérielle, etc. Il devient ainsi facile de suivre comment ces mesures évoluent dans le temps. Cela peut même prendre une dimension ludique, en se fixant des objectifs, des défis à relever ou en créant une émulation en confrontant ses résultats avec ceux d'autres personnes.

Pour les possesseurs de smartphones, il est facile d'ajouter une capacité supplémentaire à ce joujou qui sert déjà à tellement plus que simplement téléphoner. De nombreuses applis, sur toutes les plateformes, proposent des fonctions de podomètre, en exploitant l'accéléromètre intégré (le bidule qui permet notamment de connaitre l'inclinaison de l'écran). Chaque équipe de développeurs fait preuve de créativité pour se démarquer des autres, jusque dans les noms donnés aux applis. Quelques exemples sur Androïd : Accupedo, Runastic, Pedometer, Noom Walk, Actipod, Smart Step...

Pour résumer toutes ces recommandations, un seul conseil : bougez, mettez un pied devant l'autre et avancez... dans le Sens de la Marche ! Pour plus de conseils et d'encouragements à marcher au quotidien, rejoignez-nous sur notre page Facebook.

PS : voici un lien supplémentaire, toujours sur le thème "10 000 pas par jour", qui donne quelques équivalences marche à pied / vélo / natation

vendredi 13 juin 2014

Balade urbaine : promenade sur les quais de Saône ...




Le mois de juin est propice à la promenade et vous êtes nombreux à arpenter la nouvelle voie sur les quais de Saône ... Mais on n'y rencontre pas que les promeneurs : des gens qui travaillent dans le quartier et qui déjeunent à midi d'un sandwich, des étudiants qui se réunissent autour d'une pizza, des dessinateurs qui viennent "croquer" la Saône et ses méandres, des amateurs d'art qui découvrent les oeuvres qui émaillent  le parcours. Les "nids" et les passerelles arachnéennes de Kawamata, ainsi que 12 autres concepteurs et artistes intenationaux dont vous pouvez trouver les noms sur ce lien :
http://www.lesrivesdesaone.com/concepteurs-artistes/





Par ces chaleurs brûlantes, il est bon de se rafraîchir tout au fil de la Saône et pour éviter la pollution du trafic sur le quai : descendez sur les berges !

samedi 7 juin 2014

Nouvelle expo à ne pas manquer
au Musée des Beaux-Arts de Lyon

A voir absolument si vous aimez la peinture et l'Histoire : la nouvelle exposition " De coeur et d'épée "du Palais Saint Pierre devrait vous enchanter !

Au XIXème siècle, les peintres délaissent quelque peu les sujets religieux pour s'intéresser aussi aux grandes pages de l'Histoire européennes. Ingres, Paul Delaroche et bien d'autres vont illustrer les destins tragiques de Marie Stuart, Jeanne d'Arc, de Bayard, des fils de Richard III ... Il y a un vrai souffle épique dans cette peinture qui raconte et illustre, un romantisme échevelé qui s'offre au visiteur parfois amusé et souvent ému tant est puissante la transcription des émotions.

Pour se concentrer sur les toiles et non sur ses pieds, il convient évidemment de partir chaussé convenablement ... Donc avant de partir une révision des 10000 pas s'impose : n'hésitez pas à passer à la boutique avant et puis après pour me dire si mon conseil était le bon !


Agrandir l'image

Pour en savoir plus, voir la présentation de l'exposition sur le site du musée des Beaux-Arts.

Bonne visite et dépêchez-vous : c'est jusqu'au 21 juillet ...

samedi 31 mai 2014

Soulager un syndrome de Morton

En boutique, vous êtes souvent nombreuses à décrire une douleur, diagnostiquée ou non, qui se présente sous la forme d'une sensation de décharge électrique entre les métatarses. Le Syndrome de Morton est une irritation très douloureuse du nerf plantaire qui touche plutôt la population féminine dans 80 % des cas.
On peut essayer plusieurs traitements voire un geste chirurgical pour soulager le patient.
Avant d'en arriver là, bannissez les talons et les bouts pointus qui compriment le nerf plantaire et adoptez des chaussures où les orteils ont la place de s'épanouir...

Encore une vertu des MBT : celle de changer les points d'appui du corps et de ce fait de soulager les douleurs de Morton. En reposant sur la voûte plantaire, vous n'appuierez plus sur les doigts de pied et mettrez fin à vos maux ...




dimanche 25 mai 2014

CallagHan : la chaussure
qui s'adapte au pied

Les chaussures constituent un élément important dans une tenue vestimentaire. Dans un monde où la perception visuelle est prépondérante, l'apparence tient une part cruciale dans les choix que nous faisons. C'est pourquoi, nous choisissons généralement nos chaussures avec nos yeux, sur des critères esthétiques : la couleur, l'aspect de la matière, le dessin... Et nous pouvons remplir nos placards de chaussures à assortir avec tous nos vêtements !

En outre, il est communément admis qu'un pied court et fin est incomparablement plus élégant qu'un pied long et large. Aussi, nombreuses sont les personnes (surtout chez les dames) qui infligent à leurs pieds de véritables tortures et les compriment pour les contraindre à entrer dans des chaussures trop étroites ! Et c'est ainsi que nos placards peuvent contenir des chaussures peu portées, car trop douloureuses pour nos pieds !

La marque CallagHan prend le contre-pied de tout cela et propose des chaussures qui s'adaptent aux pieds, et non l'inverse. Les chaussures CallagHan sont conçues en se basant sur l'étude du fonctionnement du pied lors de la marche. A chaque pas, le pied se déroule du talon vers les orteils. Lorsque le poids du corps se transfère sur la partie médiane du pied, le métatarse, le pied s'élargit naturellement de quelques millimètres. CallagHan a donc mis au point des semelles qui accompagnent ce léger mouvement d'élargissement.

Voici une vidéo de présentation du concept des semelles Adaptaction, mises au point par CallagHan.



Cette vidéo est en espagnol, car CallagHan est une marque qui nous vient de l'autre côté des Pyrénées, très connue dans son pays, mais encore méconnue en France. Dans nos boutiques le Sens de la Marche, nous apprécions CallagHan car nous partageons plusieurs de leurs valeurs :
  • Comme nous venons de l'expliquer, CallagHan défend l'idée que c'est à la chaussure de s'adapter au pied, et non l'inverse. Les semelles CallagHan sont en outre souples et légères, pour offrir à nos pieds de bonnes sensations.
  • CallagHan milite en faveur de la marche, en tant qu'activité physique. La marche est le sport le plus sain qui soit. Quand elle va de pair avec une alimentation saine et équilibrée, elle est un gage de santé et de bien-être.
  • Les chaussures CallagHan sont fabriquées en Espagne, à partir de matériaux de premier choix, en particulier des cuirs très souples, de grande qualité. Elles sont assemblées à la main et font l'objet de contrôles de qualité très stricts. 
Pour en savoir plus sur le confort des chaussures CallagHan, nous vous invitons à venir les essayer dans nos boutiques. Et pour choisir vos chaussures, nous vous offrons ce conseil : écoutez vos pieds !


jeudi 15 mai 2014

(Ré-)apprendre à marcher

L'an dernier, Jacques-Alain Lachant a publié un livre intitulé  « La marche qui soigne ». Il en a déjà été question sur ce blog dans l'article « La marche est le meilleur remède pour l'homme ». Nous vous en recommandons toujours vivement la lecture.

Jacques-Alain Lachant est ostéopathe à Paris. Il tire de son expérience le constat qu'il est possible de corriger et soulager différents troubles musculo-squelettiques en (ré-)apprenant à marcher. Ces troubles musculo-squelettiques (TMS pour les intimes) sont ces petites ou grandes douleurs qui empoisonnent la vie de bon nombre d'entre nous : mal au dos, lumbago, douleurs articulaires, tendinites, douleurs plantaires, etc.


La marche fait partie des grands apprentissages dans les premières années de notre vie. Mais nous avons tout oublié de comment nous avons fait pour finir par maîtriser ce mouvement complexe qui nous permet de nous déplacer. C'est devenu un réflexe, auquel nous prêtons rarement attention, sauf justement quand nous avons mal au pied, au genou, au dos, etc. En outre, au fil du temps, à force d'automatisme, ce mouvement a tendance à perdre de sa précision et de son efficacité. A cela s'ajoutent, à partir d'un certain âge, les effets du vieillissement...

Bref, et si nous ré-apprenions à marcher ?
C'est ce à quoi nous invite Jacques-Alain Lachant dans son livre ! Il décrit en détail ce qu'il appelle la marche portante. Par exemple, il explique le rôle des orteils pour la propulsion : ce n'est pas le pied avant qui nous tire, ce sont les orteils du pied au sol qui nous poussent, vers l'avant et vers le haut.

Il parle aussi de l'importance du tonus abdominal, du rôle des mains, du mouvement de la colonne vertébrale, de proprioception et de légèreté du mouvement... Il aborde la marche en tant que mouvement global de tout le corps, et pas seulement des jambes ou des pieds. Son livre contient un bon nombre d'illustrations, mais pour nous aider à comprendre, il fait encore mieux : il met en ligne sur son site internet une série de vidéos, tournées à l'occasion de consultations.

Nous vous conseillons vivement de consulter ces vidéos. Il y en a une dizaine, d'une durée de 3 à 5 mn environ chacune. Après cela, vous aurez sans doute envie de réfléchir à votre propre façon de marcher ! Pour répondre à vos questions sur des troubles liés à la marche, nous vous recommandons de consulter un professionnel de santé : kinésithérapeute, ostéopathe, chiropraticien, posturologue...

Cependant, vous vous interrogerez peut-être aussi sur quelles chaussures choisir pour marcher dans de bonnes conditions. Et pour cela, nous sommes à votre disposition pour vous conseiller !


lundi 12 mai 2014

Balade toulousaine (5)

Samedi 17 mai, c'est la date de la prochaine randonnée urbaine de la boutique le Sens de la Marche de Toulouse

C'est la période idéale de l'année pour aller visiter les jardins de Toulouse. Même si l'on a l'impression de connaitre déjà par cœur le Jardin des Plantes, le Jardin Royal, le Grand Rond, il y a toujours des coins à découvrir ou redécouvrir !

Pour vous donner envie de vous joindre à nous, mieux qu'un grand discours, voici quelques images de différentes facettes de ces magnifiques jardins :




Comme vous le savez déjà, marcher, c'est bon pour votre santé ! Alors, venez nombreux et amenez avec vous vos conjoint(e)s, vos voisin(e)s, vos copain(ine)s...

Rendez-vous à 14 heures, à la boutique de Toulouse, au n° 10 de la rue Rivals. En cette saison, nous ne risquons pas trop une météo défavorable et de toute façon, quelques gouttes n'ont jamais empêcher de marcher ! Faites connaitre nos randonnées urbaines autour de vous et rejoignez-nous sur notre page Facebook !

mercredi 30 avril 2014

Skechers On the Go :
ultra léger, super moelleux

Skechers On the Go : des semelles aussi moelleuses... qu'un moelleux au citron !« Ultra léger, super moelleux », ce n'est pas une recette de cuisine expliquant comment fabriquer un délicieux gâteau au citron ! C'est ce qui décrit la caractéristique des semelles des gammes On the Go et Go Walk des chaussures Sketchers. En plus d'être extraordinairement légères, ces semelles sont également d'une grande souplesse et offrent aux pieds de celui ou celle qui marchent avec, une agréable impression de liberté.

Skechers On the Go : imaginez que vous marchez sur un tapis de nuages ! Imaginez un moment que vous puissiez marcher sur un tapis de nuages
Voici, par exemple, ce qu'en dit une utilisatrice, danseuse de hip-hop :
"Je les utilise depuis bientôt un mois, elles sont vraiment confortables, le pas est léger, par conséquent plus rapide et donne une sensation de liberté dans le mouvement. Pour m’entraîner c'est idéal." Depuis, cette utilisatrice est revenue s'acheter une deuxième paire...

La particularité des semelles réside dans le matériau utilisé, nommé Resalyte par Skechers. Il s'agit d'une mousse synthétique, moulée par injection. Ses propriétés innovantes d'amorti et d'absorption de choc sont proprement étonnantes. 
Skechers On the Go : des semelles aussi moelleuses... que de la guimauve !Pour revenir à une métaphore culinaire, cela peut évoquer la guimauve, avec une subtile élasticité. Mais c'est également un matériau disposant d'une grande résistance à l'usure. Ce même matériau est également utilisé pour les semelles de la gamme Go Run, toujours de Skechers. Voici le témoignage d'un coureur de marathon bloggeur : les Skechers Go Run : épatantes !  

Dans les boutiques le Sens de la Marche, nous vous encourageons volontiers à marcher. Vous n'êtes donc pas obligés de courir ! Mais si c'est épatant pour le running, nul doute que vous apprécierez la légèreté, la souplesse et l'amorti, simplement en marchant. 
Vous pourrez apprécier ces chaussures pour tous vos déplacements quotidiens, pour vous rendre au travail ou pour aller faire vos courses. En voyage, elles n'alourdiront guère vos bagages et vos pieds supporteront mieux les longues journées passées à découvrir une ville ou une région.


Pour connaitre les différents modèles que nous proposons et faire découvrir à vos pieds l'incomparable sensation des Skechers On the Go et Go Walk, nous vous invitons à nous rendre visite dans l'une de nos boutiques. Toutes les images que nous pourrons vous donner ne remplacerons jamais l'expérience en direct ! Et nous sommes à votre disposition pour vous apporter tous nos conseils.


vendredi 18 avril 2014

Guérir une épine calcanéeene

Schéma de l'Hallux Valgus
Anatomie du pied
De nombreuses personnes viennent en boutique en se plaignant de douleurs dues à une épine calcanéenne. Mais qu'est-ce donc ?

C'est une membrane fibreuse, une sorte de bande de caoutchouc, qui se situe sous la peau et relie le talon et l'avant du pied. Quand la tension est trop forte, cette aponévrose peut provoquer des microtraumatismes à l'endroit où elle s'insère dans l'os du talon. L'inflammation va entraîner la formation de cellules osseuses qui vont finir par créer une excroissance en forme d'épine. C'est la fameuse épine calcanéenne qu'on appelle aussi épine de Lenoir. Des pieds plats ou creux, la pratique intensive de sport comme la course à pied, un surpoids ou le port de talons hauts peuvent favoriser l'apparition de cette épine.

En général, le premier symptôme qui amène à consulter est la douleur. Elle est souvent très vive le matin au lever, avec une sensation de déchirure au talon qui au fil du temps peut irradier sous le pied et à l'arrière de la jambe. Il faut alors faire une radio du pied pour établir le diagnostic.La solution peut être radicale et très simple : Le simple fait de changer les points d'appui du corps soulage immédiatement celui qui souffre. MBT propose une autre façon de marcher. Le fait de porter MBT permet de faire porter le poids du corps par la voûte plantaire, ni par les orteils, ni par le talon, ce qui automatiquement déleste le point douloureux de façon très mécanique.Si vous souffrez de cette pathologie, entrez essayer ces chaussures dans l'une de nos boutiques : la solution est aussi simple qu'un changement de chaussures !
Épine calcanéenne ou aponévrosite plantaire
Épine calcanéenne